«

»

Oct 18

[Test] Little Inferno (PC)

Préambule :
Ce test est issu de mon précédent blog que je n’ai malheureusement plus possibilité de mettre à jour de manière régulière par manque de temps. Comme je trouve dommage de perdre mes articles intéressants (les tests principalement), je profite de l’espace que Platypus m’octroie pour pouvoir faire un copier / coller de ces tests afin que ceux-ci ne soient pas perdus à jamais dans les méandres des internets.

Little_Inferno_logo[1]

 

Plus qu’un jeu, Little Inferno est avant tout un concept, une aventure ludique, née du cerveau torturé de Kyle Gabler (designer de World of Goo notamment), Allan Blomquist et Kyle Gray pour le studio Tomorrow Corporation (qui fait partie d’ailleurs de l’intrigue de l’aventure).

Le principe est simple : il faut cramer, cramer, et encore cramer tout ce qui vous passe sous la main ! L’action ne se déroule donc que devant l’âtre d’une cheminée, où vous devrez y déposer divers objets, du nounours en peluche à la tablette tactile, en passant par un pirate ou encore des poupées russes. Tout est bon pour assouvir votre passion de la pyromanie !

 

little_inferno_boutique[1]

Faire brûler une carte de crédit… Mon rêve !

Pour obtenir les éléments à brûler, il suffit de faire appel à la boutique Tomorrow Corporation qui vous livrera en un temps record tout ce que vous avez commandé.

Vous ne risquerez jamais d’être à court d’argent, puisque chaque élément acheté vous rapportera plus que son prix d’achat (ce qui est un modèle économique assez intéressant en soi :)). Et dans le pire des cas, de petites araignées apparaitront aléatoirement dans la cheminée pour vous rapporter quelques pièces supplémentaires.

 

Passée cette première étape, intéressante mais assez vite répétitive, vous vous attaquerez à la réalisation de « combos« . Au nombre de 99, ces combos représentent en fait de petites énigmes à résoudre, simples ou compliquées, faisant appel généralement à votre logique ou à votre sens de l’observation. Un plus sympathique, mais qui s’avère être en fait un moyen détourné d’allonger la durée de vie de l’expérience qui reste très limitée (mais j’en reparlerai dans la suite du test).

little_inferno_combo[1]

Un des premiers combos à débloquer dans le jeu

Au niveau des graphismes et de l’ambiance, c’est du tout bon ! Les effets des flammes sont très réussis et les explosions assez surprenantes ; on s’attendrait presque à voir son écran vibrer lorsqu’un bus scolaire conduit par un fou furieux explose, détruisant tout instantanément dans la cheminée ! Le flou généré par la chaleur est lui aussi perceptible sans être pour autant gênant. Juste ce qu’il faut. L’ambiance sonore, bien qu’elle soit limitée musicalement parlant, reste très réussie et agréable à l’écoute, sans être réellement transcendante.

 

Maintenant parlons un peu de la durée de vie du jeu. C’est là que le bas blesse. Elle est en effet proche de la nullité. Car une fois réalisé le peu de scénario existant, qui consiste simplement à brûler au moins little_inferno_pirateune fois chaque élément et trouver un combo final, on se retrouve face à une cinématique finale à peine interactive et surtout ultra longue, qui n’apporte aucune réelle fin à l’aventure. Ne restera plus à votre charge qu’à trouver toutes les combos restantes (si ce n’est déjà fait) et… c’est tout…

En une soirée (4 ou 5 heures tout au plus), vous aurez donc fait le tour de l’intégralité des possibilités offertes par Little Inferno. Un peu faiblard vu le prix auquel il est proposé : 13,99€.

Alors oui, Little Inferno est très joli, reste amusant une paire d’heures, mais après ? Rien. Le néant absolu. A la limite si vous avez des enfants, vous pourrez toujours vous amuser un samedi après-midi pluvieux, mais même eux, ça risque de les gaver assez rapidement !

En résumé, Little Inferno reste une expérience ludique amusante pour passer le temps une soirée, mais pas à ce prix. Je vous conseille donc d’attendre une éventuelle promo à au moins 50%, car payer plus cher que 7€ pour ce jeu est vraiment abusé.

On espère sincèrement que Tomorrow Corporation aura la bonne intelligence de nous fournir des DLC gratuites dans le futur histoire d’avoir de nouveaux objets à brûler et de nouveaux combos à réaliser, mais rien n’est moins sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>