«

»

Oct 18

[Test] Blocks That Matter (PC)

Préambule :
Ce test est issu de mon précédent blog que je n’ai malheureusement plus possibilité de mettre à jour de manière régulière par manque de temps. Comme je trouve dommage de perdre mes articles intéressants (les tests principalement), je profite de l’espace que Platypus m’octroie pour pouvoir faire un copier / coller de ces tests afin que ceux-ci ne soient pas perdus à jamais dans les méandres des internets.

 

BTM[1]

 

Cocorico !
On commence donc le 1er test par un jeu Made in France et qui n’a rien à envier aux classiques du genre… Si le nom de Swing Swing Submarine (site) ne vous dit rien, c’est normal, mais ça sera vite réparé ! Aux manettes de ce studio 100% Frenchy, nous trouvons William David et Guillaume « l’arbre à chats humain » Martin, deux anciens de la maison Ubisoft (rien que ça !). Accompagnés de 6 ou 7 compagnons d’infortune aux talents divers et variés, ils nous offrent cette petite pépite qu’est Blocks That Matter.

Entrons maintenant dans le vif du sujet : Blocks That Matter est un hommage à peine voilé (mais alors à peine hein !) aux deux monstres que sont Tetris et MineCraft .

L’histoire commence par deux développeurs enfermés dans un bureau, Sergeï et Markus (!), deux développeurs venus de Suède (!!) dont les habitués reconnaitront tout de suite la référence (d’ailleurs pour ceux qui suivent, j’en ai parlé juste un peu plus haut ! Oui, Markus fait bien référence à Markus Persson le créateur de MineCraft ). Ces deux développeurs se font enlever par un étrange personnage voulant s’approprier leur jeu.

 

BTM_sergei_markus1[1]Vous incarnez un petit robot, nommé Tetrobot, ayant la capacité de casser certains blocs (ses évolutions au fil du jeu lui permettront de faire bien d’autres choses !) en les cassant par le dessous ou bien en les forant. Ce robot aux allures de machine à laver est super puissant, car il peut aussi mettre l’univers en « pause », ce qui lui permettra de créer des ensembles de 4 blocs (ni plus, ni moins, et c’est bien là toute la difficulté de ce jeu !) afin de pouvoir continuer à progresser dans le niveau et ainsi atteindre le portail d’arrivée pour lui permettre de passer au niveau suivant.

Bien évidemment, de nombreuses embuches seront là pour empêcher Tetrobot d’arriver à bon port. Gelées bizarres, lave, murs incassables… Tout y passe ! Il faudra alors savoir allier créativité, dextérité et intelligence pour pouvoir se frayer un chemin à travers tous ces obstacles.

Blocks That Matter est ce qu’on pourrait appeler un Plate-forme-Action-Puzzle-game, croisement de Minecraft, Mario et Tetris, à la simplicité et à la jouabilité exemplaire, permettant une prise en main aisée et rapide…

BTM_level[1]

Mais comme aller d’un point A à un point B est une chose trop simple selon les créateurs, ils ont rajouté quelques « hauts-faits » permettant de débloquer une étoile et un skin « clin d’oeil » pour le cube que vous gagnez à chaque fin de niveau. En effet, pour chaque niveau, 2 challenges supplémentaires s’offrent à vous ; le premier, atteindre le portail d’arrivée en ayant « économisé » le plus de cubes possibles (rappelez-vous que pour progresser, il faut parfois sacrifier des cubes pour en faire un escalier par exemple !) ce qui permettra de débloquer l’étoile du niveau. Le deuxième challenge consiste à aller ouvrir un coffre à un endroit semblant inatteignable ! Toute l’intelligence de ces challenges réside dans le fait qu’il faudra obligatoirement finir le niveau pour valider le challenge, mais aussi que parfois, il est tout simplement impossible de réussir le challenge car le Tetrobot n’est pas encore assez évolué ! Il faudra donc refaire le niveau un peu plus tard, quand Tetrobot aura la capacité de casser de nouveaux blocs par exemple !

btm_skin_cube[1]

Les challenges débloquent de drôles de skins !

Sachez tout de même que les étoiles permettent de débloquer pas moins de 20 niveaux bonus. Plus qu’un challenge, c’est donc un sérieux moyen de rallonger la durée de vie du jeu !

En parlant de durée de vie, Swing Swing Submarine à eu la bonne idée d’intégrer un éditeur de niveaux. C’est donc là un merveilleux moyen de montrer au reste du monde le Jigsaw qui sommeille en vous ! Malheureusement (et c’est bien là le seul point noir de Blocks That Matter), l’éditeur de level est très austère et la prise en main est loin d’être évidente !

Par contre, rien ne vous empêchera de profiter grandement des créations des autres joueurs, ce qui assure que vous reviendrez tenter de nouveaux niveaux, et ce, même si vous avez débloqué toutes les étoiles et skins de chaque niveau (et si c’est le cas, alors là je dis chapeau bas ma bonne dame !)

Blocks That Matter est disponible au prix de 4,99€ sur Steam, et tombe très souvent dans les promotions (Black Friday, Noël, etc…) Une démo est d’ailleurs disponible pour vous faire la main avant de l’acheter définitivement. Et croyez-moi, ce n’est pas un conseil, c’est une obligation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>