«

»

Mar 23

The Last Story

the-last-storyCa va faire une ou deux semaines que j’ai fini The Last Story. Je vais pouvoir donner mon avis sur ce jeu. Pour rappel : j’avais fais un billet sur ma première impression après 2 ou 3h de jeu et je n’en pensais que du bien à un détail près (si tu vois pas de quoi je parles, le billet est :)

L’histoire

Zael et ses compagnons sont mercenaires. Ils vont de missions en missions en gardant l’espoir de devenir chevalier. Au début du jeu, ils sont en mission pour un grand seigneur, l’occasion de se faire bien voir pour, peut être, réaliser leur rêve.
Voilà pour les grandes lignes du début. J’ai déjà parlé de l’histoire dans mon billet sur ma première impression, je vais pas le refaire ici, si ce n’est un rapide résumé de ce que j’en pense.
Ce qui est bien avec ce genre d’histoire, c’est que les persos ne sont pas des élus ou autres personnages avec la destinée de sauver le monde déjà toute tracée. C’est juste des mecs normaux, qui gagnent leur pain en partant à l’aventure, et qui, de fil en aiguille, gravissent les échelons de la renommée.
L’histoire est assez simple, avec quand même des surprises et des rebondissements auxquels on peut plus ou moins s’attendre. Les personnages sont attachants, ont chacuns leurs petites histoires et on s’attache vite à eux.

Le gameplay

combat

Niveau Gameplay, pour les combats, la chose a été bien pensé. Les combats sont en temps réel, chaque personnage est contrôlé de façon intelligente par le jeu (sauf Zael, le héros, que l’on contrôle sinon ça s’appelle un film ^^). On peut utiliser les éléments de décors pour se cacher, se proteger des ennemis… Les différentes techniques et options de combat sont débloquées quasi tout le long de l’histoire. Des petits tutos vidéos ou fiches explicatives (superbement illustrés ^^) nous apprennent les nouvelles techniques de combat quand on les débloquent. Personnellement je trouve le système de combat original. Le héros (Zael au cas où t’as pas encore compris ^^) possède le pouvoir d’attirer les ennemis vers lui, ce qui permet, par exemple, aux jeteurs de sorts de ne pas se faire couper en pleine incantation. Ce pouvoir a d’autres propriétés qui vont lui permettre de déclencher certaines attaques, notamment lorsqu’il est caché (d’où l’importance des décors sur les scènes de combat :p).

En dehors des combats, le jeu brille par sa simplicité. Les menus sont simples, la gestion de l’équipement est hyper simple, une fonction « équipement automatique » va placer le meilleur matos pour chaque persos. Finies les heures perdues à étudier puis équiper chacun des personnages. ^^ Pas non plus de gestion d’item avec les potions de soins et autre, fin du combat tout le monde est soigné et c’est reparti.

Un des gros points forts du jeu, enfin pour moi, c’est le fait que l’on élude les déplacements entre 2 zones, quasi tout se passe dans la ville on l’on commence, et en plus, on peut se téléporter dans les endroits clés de la ville (alors qu’en 2 minutes le trajet est fait XD). On a donc aucune phase du genre « Bon faut aller à la forêt des Elfes, y en a pour 3 jours de voyage ». Non, là, on y va, on part, et hop ellipse et on arrive.
Pour ce qui est de tourner en rond pour faire de l’XP, déjà c’est pas utile, la montée de niveaux et la difficulté sont très bien gérées. De plus si jamais il y en a qui veulent faire de l’XP, on peut refaire des zones de combats, et il arrive souvent que l’on croise des cercles d’invocation de monstres après un combat. On active le cercle, les mobs apparaissent, à nous l’XP et les items. ^^

Du coup, la durée de vie est raccourcie, mais bon, perso, passer 30h sur un jeu avec 0 minutes d’ennui à faire des km à pieds, est plus intéressant, qu’un jeu avec 10/12h de plus pour le finir alors que l’on passe justement ses 10/12h à courir dans les champs. ^^

Son et Image

decor

Pour l’image, il ne faut pas oublier que l’on est sur Wii, donc le jeu est magnifique pour la console. Par contre, il n’égalera jamais un jeu HD.
La bande son est, comme d’habitude dans les j-rpg, magnifique, elle colle bien au jeu, bref un grand moment de bonheur.

Conclusion

Pour moi The Last Story est un très bon RPG. Il me rappelle énormément la façon dont se déroule une campagne de JDR sur table, genre Donjons et Dragons. Autant dans les personnages – une troupe d’aventuriers qui se retrouve à devoir faire le bien pour sauver le monde – que dans le déroulement des choses – on se retrouve à l’auberge pour planifier la suite, on passe rapidement sur les déplacements s’ il n’y a rien d’intéressant à voir.

Je recommande vivement The Last Story au fan de RPG mais aussi au joueur de JDR qui ont envie de retrouver un peu les sensations du jeu sur table, sur leur télé.

3 Commentaires

3 pings

  1. DilanNoKaze

    C’est vrai que le « peu » d’heures de jeu qu’on à est bien mené par une trame dynamique (mais un peu floue au début), un peu déçu de la fin, je m’attendais à un final plus grandiose vu les dernières heures de jeu. Rien d’inoubliable pour ma part, mais un j-rpg très sympa !

    1. Marie

      Ca a l’air complètement génial. Merci pour cette description.

  2. platypus

    La fin colle bien avec le début je trouve ^^
    Début simple, fin simple :p

  1. Nintendo, Pièces commémoratives | Platypus Geek

    […] pour les 3 derniers RPG sorti s sur Wii, Xenoblade (un article arrivera peut être un jour ^^), The Last Story et Pandora’s Tower. Il fallait enregistrer les 3 jeux sur le club Nintendo, ce que j’ai […]

  2. Précommande Pandora’s Tower | Platypus Geek

    […] est le prochain J-RPG à sortir sur WII. Après Xenoblade (que j’ai toujours pas fini XD) et The Last Story (que j’ai fini lui […]

  3. Xenoblade Chronicles | Platypus Geek

    […] sortir cette petite merveille. Xenoblade initie l’arrivée de 3 gros RPG sur la Wii avec, The Last Story et Pandora’s tower qui le rejoignent courant […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>